A

Acide lactique : déchet issu de la dégradation de substrats énergétiques (glucides) lors d’efforts à caractère anaréobie (en absence d’oxygène). Facteur limitant la performance.

Adrénaline : hormone de la partie médullaire de la glande surrénale. Elle produit un phénomène d’excitation tonique cardiaque brutal, mais très vite détruit dans l’organisme par des enzymes spécifiques (exemple : mur du 35ème km d’un marathon).

logo athlétisme JO londres-2012Aire : surface ou se déroule une épreuve athlétique (aire de lancer, aire de saut).

Anémomètre : appareil servant à mesurer la vitesse et le sens du vent durant une épreuve d’athlétisme.

Antioxydants : ils permettent d’éviter une oxydation prématurée de nos cellules. Dans notre alimentation, ce sont surtout les fruits et les légumes qui en apportent. Ils sont présents dans les tissus et sont fournis par l’alimentation, ce sont les vitamines C, E, provitamine A, le sélénium, le zinc.

Appel ou appui : lors d’un saut le pied ou jambe d’appel est le dernier appui au sol. L’autre est la jambe libre.

Athlète : dans l’Antiquité, celui qui pratiquait les exercices gymniques, qui participait aux jeux publics – étymologiquement « celui qui lutte pour le prix » ; aujourd’hui, celui ou celle qui pratique l’athlétisme.

Athlétisme : exercices physiques individuels ou en équipe que pratiquent les athlètes (courses, marche, sauts, lancers…)

B

Barrage : épreuve supplémentaire permettant de déterminer le vainqueur dans une épreuve de saut en hauteur ou de saut à la perche lorsque les athlètes ont atteint la même hauteur et lorsqu’un décompte ne permet pas de désigner le vainqueur.

barreBarre : obstacle horizontal à franchir lors des sauts verticaux (saut à la perche et saut en hauteur).

Bénévole : juge, agent d’encadrement ou de placement des engins, estafette qui participe à l’organisation d’une épreuve. En dehors des athlètes, le seul personnel admis sur la piste ou les aires durant les épreuves.

Benjamins – Benjamines : catégorie d’athlètes les plus jeunes, entre ± 6 et 9 ans (voir catégorie).

Butoir :

  1. Caisse creuse au pied du sautoir de la perche où la tête de celle-ci vient s’appuyer durant le saut.
  2. La partie surélevée du cercle du lancer de poids sur l’intérieur de laquelle le lanceur peut appuyer le pied avant pour effectuer son lancer.

C

Cadets – Cadettes : catégorie d’athlètes entre 14 et 15 ans.

Cage : espace de lancement composé de poteaux, de portes et d’un double filet de protection pour le lancement du marteau et du disque.

Carence : absence ou insuffisance dans l’organisme d’un élément indispensable à son équilibre.

Catégorie : distinction par groupe des athlètes en fonction de leur âge et de leur genre permettant l’organisation d’épreuves aux règles et contraintes spécifiques. La détermination d’une catégorie vaut pour toute la saison en fonction de l’année de naissance de l’athlète à la date du début de la saison : le 1er novembre.

exemple-categories Exemple officieux
Vérifiez les catégories officielles pour la saison en cours icon-right

Cercle :

  1. Dénomination spécifique à l’athlétisme d’un club sportif, donc spécifiquement d’un club* cercle d’athlétisme.
  2. La partie métallique délimitant l’aire de lancer du poids, de disque et de marteau.

* L’appellation « club » a cours en France.

Championnat : rencontre d’athlétisme organisé par la ligue d’athlétisme et concernant soit une catégorie d’athlètes ou un type d’épreuves athlétiques. Exemple : Championnat intercercles cadets-scolaires ou Championnat de Belgique d’épreuves combinées.

Chocs : pour un jogging, le contre-choc plantaire correspond à une force de 3 à 5 fois le poids selon le profil, la nature du terrain (asphalte, macadam, terre), la vitesse de déplacement et le poids du coureur. L’impact du pied sur le sol, absorbé en partie par la haussure est néanmoins transmis directement à la jambe et au dos : 280 kg pour un poids corporel de 70 kg. Lors du marathon, le cumul choc correspond à environ 14 800 000 kg.

Claquage (déchirure musculaire) : le claquage musculaire se produit lorsqu’il y a un étirement excessif d’un muscle. Il peut aller de la rupture de quelques fibres musculaires à la rupture totale du muscle.

Cloche : signal sonore indiquant le dernier tour de piste lors des courses de fond ou de demi-fond.

Corde : premier couloir (nº1 – intérieur) de la piste de course dont la distance est plus courte que celles des couloirs extérieurs. Lors des courses de demi-fond et de fond, les coureurs peuvent se placer progressivement à la corde (courir en ligne).

Concours : épreuve d’athlétisme comprenant des sauts ou des lancers.

Contracture : contraction douloureuse, involontaire et durable d’un certain nombre de fibres musculaires au sein d’un même muscle. La contracture est due à une surtension du muscle.

Correspondant officiel : juge officiel en charge des publications officielles, les horaires et les résultats des championnats, des meetings, des épreuves au sein d’un cercle d’athlétisme et de sa ligue.

Couloir : une piste est divisée, dans sa largeur, en 6, 8 ou 9 couloirs. Il s’agit d’une zone individuelle de course de sprint (toutes les courses, y compris de haies, jusqu’à 400 mètres maximum). Les marques transversales des couloirs sont adaptées en fonction des longueurs à parcourir, les couloirs extérieurs d'un tour de piste complet étant forcément plus longs que celui à la corde.
En courses de fond et de demi-fond, les coureurs partent chacun de leur couloir pour progressivement se placer en ligne à la corde.

Courses : épreuves de course de différentes longueurs avec ou sans obstacles, sur piste, sur route ou hors piste (dans la nature). Sur piste, on distingue les courses de sprint, de fond, de demi-fond et les course d’obstacles. Les obstacles peuvent être constitués de haies, de barrières, de rivières.

Coupure : arrêt de l’entraînement, contraint (blessure, fatigue) ou prévu d’une durée d’un ou de plusieurs jours ou semaines afin de régénérer l’organisme et le mental.

Cross-country : course dans la nature, souvent en hiver.

D

Décathlon : discipline athlétique comprenant 10 épreuves combinées multidisciplinaires. Le classement final est effectué sur la base de  l’addition des points obtenus pour chaque épreuve.

Décompte : procédé permettant de déterminer le vainqueur lorsque deux sauteurs en hauteur ou à la perche atteignent des hauteurs identiques en fonction du nombre de sauts que chaque athlète a manqué à la hauteur en question ou au cours de toute la compétition.

Demi-fond : nom générique des courses entre 800 et 3000 mètres.

Départ accroupi : position accroupie que tous les coureurs de vitesse doivent adopter avant le début de la course.

Disqualifié : indication (NC) sur les résultats des épreuves signifiant non classé pour faute.

Disque : engin de lancer de forme lenticulaire.

DNF : abréviation utilisée dans les listings de résultats d’une épreuve signifiant « abandon » (did not finish).

Dossard : petit panneau fixé sur le maillot d’un athlète reprenant son nº unique de dossard pour la saison en cours ainsi qu’éventuellement le logo du sponsor de la ligue à laquelle l’athlète appartient. Le nº permet aux officiels d’identifier un athlète avec certitude. À l’arrière doivent figurer le nom et prénom de l’athlète, sa date de naissance, sa catégorie, son sexe, le nº de dossard, le nom et le nº de matricule de son club.

E

Élongation : déchirure de quelques fibres musculaires due à une tension excessive du muscle.

Endurance : course longue de fond ou demi-fond.

Engin : accessoire d’athlétisme hors équipement. Disque, javelot, marteau, poids, balle, perche…

Ennéathlon : discipline athlétique comprenant 9 épreuves combinées multidisciplinaires. Le classement final est effectué sur la base de l’addition des points obtenus pour chaque épreuve.

Étirements : exercices visant à éviter les blessures en augmentant l’extensibilité.

Entorse : une entorse est la conséquence d’un mouvement forcé d’une articulation. Si le squelette résiste, il ne se produit pas de fracture, mais une élongation ou une déchirure des ligaments. S’il s’agit seulement d’une élongation, c’est une entorse bénigne. Si les ligaments sont déchirés, c’est une entorse grave.

Épreuve : une des disciplines d’une compétition. Le lancer du disque ou le saut en longueur sont des épreuves.

Épreuves combinées : les épreuves combinées sont une compétition d’épreuves multidisciplinaires de l’athlétisme : décathlon, heptathlon, pentathlon…
Les épreuves se déroulent généralement sur deux jours. Le classement s’opère par l’addition des points de chaque épreuve. Le concurrent ayant totalisé le plus de points pour le total des épreuves remporte le concours.
Pour les scolaires hommes, à partir de la saison 2013-2014, l’ennéathlon (9 épreuves) est remplacé par un décathlon (10 épreuves).

Équipe : groupe qui compose une épreuve (relais) ou une compétition (intercercles). Les membres d’une équipe appartiennent à un même cercle d’athlétisme.

Espoir : catégorie intermédiaire de jeunes seniors méritants. En Belgique, les moins de 23 ans.

F

Faute : erreur qui amène un avertissement ou une disqualification.

Faux-départ : départ non-réglementaire généralement pour anticipation qui débouche sur un avertissement ou une disqualification.

FFA : Fédération française d’athlétisme.

Fosbury : technique de saut en hauteur, du nom du sauteur en hauteur Dick Fosburyn qui consiste pour l’athlète à sauter en regardant vers le haut, dos à la barre, et à se réceptionner dos au matelas.

Foulée: enjambée d’un coureur.

Fond : nom générique des courses de plus de 3000 mètres.

G

Grand fond : nom générique des courses de distance supérieure à celle du marathon.

H

Haie : obstacle de hauteur variable en fonction du sexe et de la catégorie.

Handisport : Ligue francophone sportive pour personnes en situation de handicap de Belgique.

Heptathlon : discipline athlétique comprenant 7 épreuves combinées multidisciplinaires. Le classement final est effectué sur la base de  l’addition des points obtenus pour chaque épreuve.

Hurdleur : athlète pratiquant la course de haies.

I

Indoor : rencontre d’athlétisme en salle ou saison hivernale de meetings en intérieur. La saison indoor (1er novembre au 31 mars) débute la nouvelle saison et est suivie de la saison outdoor (1er avril au 31 octobre).

Intercercles : championnats par équipes d’athlètes sélectionnés par leur cercle, chaque cercle étant classé dans une division régionale ou nationale. En France, on utilise le terme « interclubs ».

International : niveau d’un athlète sélectionné une fois au moins en équipe nationale.

J

Jambe libre : jambe propulsée en premier lors d’un saut, opposée au pied d’appel qui pousse au sol.

Javelot : engin effilé de lancer.

Jogging : entraînement de course de longue distance.

Juniors : catégorie d’athlètes entre 18 et 19 ans.

L

Lancer : toute discipline visant à lancer un type d’engin (balle, disque, javelot, marteau, poids…)

Lice : bordure intérieure de la piste de course sur un stade et limite à gauche du couloir nº1.
La lice est généralement creuse et recouvre une rigole permettant l’évacuation des eaux.

Lièvre : dans les courses de demi-fond, coureur qui mène l’allure de la course.

LBFA : Ligue Belge Francophone d’Athlétisme. Partie francophone de la LRBA.

Levée : faute dans une épreuve de marche consistant à lever le pied avant que l’athlète n’ait fléchit la jambe.

Ligament : un ligament est une courte bande de tissu. Les ligaments connectent les os les uns aux autres dans les articulations. Ils limitent la mobilité des articulations ou empêchent certains mouvements

Ligne d’appel : ligne de plasticine située au bout de la planche d’appel au saut en longueur et au triple saut avant laquelle les athlètes doivent avoir sauté.

Ligne de rabattement : arc de cercle sur la piste marquant l’endroit où les coureurs peuvent quitter leur couloir initial et utiliser n’importe quelle partie de la piste, en général le couloir intérieur.

LRBA : Ligue Royale Belge d’Athlétisme dont la composante francophone est la LBFA et la néerlandophone est la VAL.

M

Maillot : débardeur utilisé pendant les épreuves aux couleurs du club et portant son logo. Les dames peuvent porter un top plus court.

Marathon : ultime course de fond qui se déroule principalement sur route. Sa distance est de 42,195 Km.

Marche : discipline d’endurance où l’on marche. Le marcheur doit toujours avoir un pied au sol.

Marche : un des grades du podium.

Marques :

  1. Marquage au sol qui détermine la ligne de départ d’une épreuve de course.
    Le starter donne la commande « À vos marques » qui indique aux athlètes de se mettre en position de départ. Pour certaines courses, les marques tiennent compte de la courbure de la piste pour chaque couloir de manière à ne pas favoriser un athlète par rapport aux autres.
  2. Les mesures individuelles, propres à chaque athlète, de la course d’élan dans les différents sauts.
    Prendre ses marques signifie mesurer sa course d’élan pour en déterminer exactement le point de départ.

Marteau : engin de lancer composé d’un poids et d’une poignée reliés par un câble métallique.

Masters : catégorie d’athlètes à partir de 35 ans, et sous-catégories par tranche supplémentaire de 5 ans : Masters 35, Masters 40, Masters 45, etc.

Matelas : bloc de mousse où se réceptionnent les sauteurs (hauteur et perche). On utilise également le terme « tapis ».

Mile : distance anglo-saxonne de 1609 mètres.

Minimes : catégorie d’athlètes entre 12 et 13 ans.

Montant : un des poteaux verticaux supportant la barre dans les disciplines de saut en hauteur et de saut à la perche.

Mordre : le fait de dépasser une ligne de marquage au sol, le plus souvent lors du saut en longueur et au triple-saut, ce qui annule l’essai (sauts et lancers) ou provoque une disqualification (courses).

MPM : abréviation utilisée dans la publication des résultats. Elle signifie « Meilleure Performance Mondiale ».

Mur : chute brutale du taux de sucre sanguin après épuisement du glycogène. Se produit généralement au 2/3 d’une course (exemple : 35ème km du marathon – voir adrénaline).

N

NC : abréviation sur les listings de résultats signifiant « Non Classé » équivalant à une disqualification.

O

Officiel(le) : juge, arbitre officiel(le) en charge des épreuves d’athlétisme. Les officiels homologuent (officialisent) les installations, le matériel, les records, les performances, les résultats, les palmarès et la correspondance.

Olympiade : selon l’Académie française, unité de temps entre deux jeux olympiques (4 ans). Au pluriel, les Olympiades sont les jeux olympiques dans le langage courant.

Outdoor : saison de meetings à l’extérieur qui correspond à la période estivale d’avril à octobre. La fin de la saison outdoor termine la saison annuelle (au 31 octobre).

Ouvreur : véhicule qui ouvre la route dans une course sur route.

P

Pentathlon : discipline athlétique comprenant 5 épreuves combinées multidisciplinaires. Le classement final est effectué sur la base de l’addition des points obtenus pour chaque épreuve.

Perche : engin de propulsion utilisé pour le saut à la perche. Tube creux de fibre de verre avec embout qui s’appuie dans le butoir afin de réaliser un saut par dessus la barre (soutenue par les montants) et retomber sur le tapis ou le matelas.

Performance : résultat d’une épreuve.

Piste : surface généralement ovale d’une distance de 400m (outdoor – couloir nº1) et généralement recouverte d’un revêtement en tartan, adapté à amortir les chocs des foulées, où se déroulent les courses dans un stade.

Piste d’élan : piste de course où les sauteurs et lanceurs prennent de l’élan pour exécuter leur tentative.

Pistolet : révolver chargé à blanc utilisé par le starter pour donner le départ d’une course. Le pistolet est relié au chronomètre électronique. Un coup de feu signale le départ, un double coup de feu l’annule (faux-départ).

Place : classement d’un athlète dans la liste des résultats en fonction de sa (ses) performance(s).

Planche d’appel : jplanche rectangulaire, généralement en bois, placée sur la piste d’élan du saut en longueur et du triple saut qui indique l’aire de saut.

Plasticine : ligne de pâte à modeler placée sur la planche d’appel en longueur ou au triple saut. La plasticine indique la limite que le pied de l’athlète ne peut dépasser (mordre). La plasticine a l'avantage de marquer l’empreinte du pied afin d’éviter les contestations. En cas de « morsure », l’essai est annulé. La longueur du saut est mesuré depuis le bord externe de la plasticine.

Podium : estrade à gradins où les meilleurs athlètes grimpent pour la proclamation finale des résultats. Ils y reçoivent leur prix, généralement une médaille ou une coupe, parfois un certificat. La première place (la plus haute) est au centre, la seconde est à gauche, la troisième (la plus basse) est à droite.

Point de côté : La douleur apparaît brutalement pendant un effort intense (jogging, course à pied même brève). Elle siège en haut de l’abdomen, plus souvent à droite qu’à gauche. La douleur gêne la respiration, le souffle est coupé, ce qui oblige à arrêter l’effort. Plusieurs hypothèses sont avancées sur la cause exacte : le point de côté pourrait avoir une origine musculaire (mauvaise oxygénation des muscles), vasculaire (mauvaise irrigation sanguine des organes de la digestion), ou être lié à une irritation de la plèvre. Comment le faire passer ? Arrêtez de courir, respirez lentement et profondément. La douleur doit s’atténuer pour disparaître rapidement. Une autre technique : étirez-vous doucement en vous penchant du côté opposé au point de côté. Si vous ne voulez pas vous arrêter, ralentissez l’allure. Continuez à courir lentement et soufflez bien à l’expiration. Certains facteurs favorisent l’apparition des points de côté : ce sont notamment le manque d’entraînement, un mauvais échauffement, une digestion en cours, un rythme de course ou une respiration inadaptée, ou encore le stress. Par conséquent, quelques précautions simples permettent de limiter la survenue des points de côté : Accordez à votre organisme une digestion correcte (3 heures après le dernier repas) avant de vous lancer dans une activité physique. Un point de côté normal est sans danger. Il ne faut cependant pas le confondre avec une douleur thoracique, qui peut signaler un trouble d’un autre ordre (cardiaque ou pulmonaire notamment).

Points : en cas d’épreuves multiples ou par équipes (intercercles), valeurs accumulées selon un barême qui déterminent la place de l’(des) athlète(s).

Pointe : voir « spike ».

Poteaux : supports verticaux qui soutiennent la barre au saut en hauteur ou à la perche, synonymes de « montants ».

Prendre un tour : gagner un tour de piste d’avance sur un autre coureur.

Prêts : deuxième appel du starter dans une course de vitesse demandant aux coureurs de se mettre rapidement dans leur dernière position de départ avant le coup de feu de départ.

Pronation : posture du pied d’un athlète vers l’intérieur pendant la course. Les semelles des chaussures s’abiment plus du côté intérieur. La pronation devrait idéalement être compensée par des semelles intérieures adaptées.

Pupilles : catégories d’athlètes entre 10 et 11 ans (poussin en France).

Q

Qualification : pré-sélection d’un athlète par l’entraîneur et/ou les instances dirigeantes d’un cercle en vue de la participation à un championnat sur pré-sélection.

R

RC : abréviation sur les listings de résultats signifiant « Record Club » ou « Record Cercle » équivalant à un meilleur classement d’un athlète pour une catégorie donnée au sein de son cercle d’athlétisme.

RCAS : Royal Cercle Athlétique de Schaerbeek, club affilié à la Ligue Belge Francophone d’Athlétisme (LBFA), matricule nº 7 et membre de l’Entente bruxelloise.

Réclamation : demande d’une ré-évaluation au juge officiel en cas d’une disqualification ou d’un essai annulé, par exemple sur justification d’une gène indépendante (autre athlète, officiel, bénévole, spectateur, élément matériel).

Record : meilleure performance à un niveau donné (cercle, régional, national, du monde, olympique…)

Récupération : période comportant un arrêt ou une diminution sensible de la quantité ou de l’intensité de l’enraînement. Elle peut se situer à la fin d’une saison, d’un cycle d’entraînement ou lors d’une séance afin de faire baisser les pulsations cardiaques.

Relais : partie d’une course en équipe dite « course en relais » courue par un athlète tenant le témoin.

Relais olympique : course de relais (en équipe) dont les distances parcourues par chaque athlète de l’équipe sont régressives (800m + 400m + 200m + 100m).

Relais suédois : course de relais (en équipe) dont les distances parcourues par chaque athlète de l’équipe sont régressives (400m + 300m + 200m + 100m).

Rivière : au 3000 mètres steeple, obstacle artificiel composé d’une barrière suivie d’une fosse à plan incliné remplie d’eau et d’une profondeur maximale de 70 cm.

Rouleau californien : technique de saut en hauteur qui consistait pour l’athlète à décoller avec la jambe le plus près possible de la barre et à rouler vers la barre tout en essayant de la franchir horizontalement en regardant vers le bas.

Route : tracé en dur de course de fond à l’extérieur du stade.

Running : course à pied dans le sens des loisirs sportifs plus que celui de la compétition.

S

Saison : année athlétique qui débute à l’hiver athlétique le 1er novembre et se termine le 31 octobre de l’année suivante du calendrier grégorien. On distingue des sous-saisons à l’intérieur de la saison : en hiver la période des épreuves Indoor (intérieur), en été la période des épreuves Outdoor (extérieur).

Saut : discipline athlétique dont il existe 4 variantes (en longueur, triple saut, en hauteur, à la perche).

Scolaires : catégorie d’athlètes entre 16 et 17 ans.

Scratchline : ligne indiquant le centre de la zone de passage de témoin.

Seniors : catégorie d’athlètes entre 20 et 34 ans.

Série : course préliminaire d’une épreuve dont les premiers se qualifient pour les finales ou les demi-finales de la compétition.

Spikes : Chaussures à clous utilisées en athlétisme ou les pointes en question.

Sprint : épreuve de course sans obstacle, usuellement 100, 200, 400 mètres en outdoor.

Starter : juge officiel qui donne le départ des courses avec un pistolet.

Starting-block : cales où un coureur dispose les pieds pour le départ d’un sprint ou d’une course de haies. Il permet de donner plus de puissance au démarrage.

Steeple (3000 mètres) : course d’obstacles (barières et rivières) de demi-fond qui impose de nombreux changements de rythme.

Stretching : gymnastique basée sur des exercices doux de contractions puis de relâchements des différents muscles du corps dans le but d’améliorer la flexibilité, la souplesse et la capacité de relaxation.

Supination : posture du pied d’un athlète vers l’extérieur pendant la course. Les semelles des chaussures s’abiment plus du côté extérieur. La supination devrait idéalement être compensée par des semelles intérieures adaptées.

Surcompensation : phénomène qui consiste à accumuler des efforts successifs sans attendre que le corps ait totalement récupéré. Il s’ensuit un repos relatif qui permet au corps de récupérer son potentiel et même plus. Il aura alors « surcompensé ». En diététique, c’est le phénomène provoqué par le Régime Dissocié Scandinave (RDS). Il consiste, dans un premier temps, à épuiser ses réserves de glycogènes pour ensuite mieux les augmenter et tenir ainsi plus longtemps une allure élevée.

Surentraînement : le fait de trop s’entraîner mène au surentraînement et donc à une fatigue entraînant blessures et contre-performances.

T

Table de cotation : tableau qui donne les valeurs en points en fonction de la liste des performances d’un concours selon son barême spécifique.

Table hongroise : table de cotation (hors épreuves combinées) qui donne les valeurs en points en fonction de la liste des performances d’un concours.

Tartan : revêtement de la piste du stade et de certaines aires de courses d’élan (sauts). Les qualités du tartan sont l’élasticité (absorbtion des chocs), l’absorbtion d’eau, l’accroche et la résistance aux pointes (spikes). Il est généralement de couleur rouge-brique pour simuler les anciennes pistes de brique pilée.

Témoin : bâton passé durant les courses de relais.

Toise : appareil de mesure verticale pour le saut en hauteur et le saut à la perche.

Top : petit débardeur aux couleurs et logo du club porté par les dames pendant les épreuves. Les hommes portent un maillot.

Tour : tour de piste (400 mètres).

Trail : course de longue distance en nature.

Train : rythme de course à vitesse variable : train de sénateurs (lent), train d’enfer (rapide), au train (vitesse moyenne des autres athlètes).

Triple saut : discipline de saut en longueur consituée de trois sauts consécutifs : cloche-pied, foulée bondissante et saut en longueur.

TT : abréviation sur les listings de résultats signifiant « Top Ten (10) » signifiant que l’athlète a réalisé l’une des 10 meilleures performances de son cercle athlétique pour sa catégorie.

V

VAL : Vlaamse Atletiekliga. Partie néerlandophone de la LRBA.

Vent : la vitesse du vent est mesurée grâce à l’anémomètre durant les courses outdoor de sprint jusqu’à un demi tour de piste, le saut en longueur et le triple saut. En dehors des épreuves combinées, elle doit être inférieure ou égale à 2 mètres/seconde (vent arrière) pour qu’un record soit homologué.

Vestiaire : local où les athlètes se changent en vue d’un entraînement ou d’une compétition.

Vétéran : catégorie d’âge à partir de 35 ans (Masters 35).

W

WMA : World Masters Athletics, fédération internationale d’athlétisme masters.

Z

Zone de passage : espace limité de la piste pour le passage du témoin dans une course de relais.